Film

La La Land

acc90709-24ad-47be-ab7c-0ec696d974cc.jpg

 

Titre Original: La La Land

Titre Français: La La Land

Réalisateur: Damien Chazelle

Durée: 2h08

Date de Sortie: 25 janvier 2017 

 

 

J’ai rarement vu un film aussi acclamé et attendu unanimement dans le monde. Grande fan de musical auxquels je compte me mettre sérieusement, j’avais extrêmement hâte de voir La la Land. Ayant eu le sourire aux lèvres durant toute la durée du film pour son avant-première, j’ai eu le plaisir de traîner quelques personnes avec moi pour retourner le voir le jour de sa sortie. C’est donc après deux visionnages que je viens partager mon avis avec vous.

Synopsis:

Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions.
De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance.
Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Mon avis: 

Qu’est-ce que je voulais voir ce film, dès la première bande-annonce, j’étais conquise ! Ryan Gosling et Emma Stone dans un musical Old School, c’est une recette qui avait tout pour plaire. Et, avec la réalisation de Damien Chazelle c’est un pari réussi. Tout y est minutieusement dosé pour donner un film qui restera dans les mémoires.

La première chose frappante, présente avant même les premières images, est l’intention de rendre le film hors du temps. Rien qu’à l’affichage des noms des studios, ou lorsque l’image s’adapte à l’écran, on passe d’un format de vieux film (une image bien plus petite que l’écran) à celui que nous connaissons à présent. Les premiers plans sont clairement filmés différemment, on le voit à la qualité de l’image, mais sans être trop frappant ni dérangeant. On peut voir les mots Cinémascope et Technicolore qui sont des techniques d’images utilisées au cinéma pour rendre l’image la meilleure possible, mais très peu, voir plus du tout, utilisé actuellement.

Ce n’est pas la seule chose qui le rend hors du temps bien entendu. Ça m’a personnellement pris un peu de temps pour comprends à quelle époque cela se passe, mais ça n’en rend que le tout plus appréciable. On est en 2016/2017, mais comme pris dans une bulle qui rends tout vintage, pop et coloré, à la saveur des 50’s.

12-lll_d24_04483_r2Pour rester dans l’image, j’ai dit que le film était coloré, c’est le cas, mais cela évolue surtout au fil du film. En effet, plus Mia avance, plus elle gagne en maturité et moins les couleurs qu’elle porte ressortent comme elles le faisaient au début. Bien entendu, ces changements n’altèrent pas les numéros musicaux et de danses qui restent magiques, mais de différentes façons à chaque fois, montrant de ce fait tout le potentiel du film.Par exemple, là où « Another Day of Sun » joue sur la couleur, le mouvement et l’exagération; « Audition » reste sobre, travail plus la lumière et un côté bien plus intimiste.

Comment parler de La la land sans aborder ses merveilleuses musiques ? Parce que, la particularité de ce film étant qu’il s’agit d’un Musical, il lui fallait des chansons à la hauteur et c’est encore une fois réussi. Bonne consommatrice que je suis j’ai couru acheter l’album dès sa sortie et l’écoute depuis, en boucle dans ma voiture. Tout les numéros musicaux sont clairement à couper le souffle, tant sur la musique, que la chorégraphié, ou la réalisation. Damien Chazelle a voulu tourner son film et surtout ces scènes particulière en plan-séquence (une prise). Exemple: les passages ou Ryan Gosling joue du piano ( dont il ne savait pas jouer avant le tournage, il est bon de le préciser) sont filmé en plan-séquence pour nous rendre plus proche de lui et surtout nous montrer que c’est bien lui qui joue. Ou encore, la scène de l’affiche « Lovely Night » est tellement fabuleuse qu’il est pratiquement impossible de croire que tout est fait en une fois, et pourtant si. Cette technique rend grâce au travail des acteurs pour le rôle et nous immerge complètement dans la scène: encore un très bon choix du réalisateur.

Mais même sans parler des numéros musicaux dansés, les thèmes (musicaux encore) sont très récurrents, et nous mettent dans l’ambiance de la scène avant même qu’on ne sache ce qui va se passer. Qui plus est, ils sont particulièrement agréables à écouter. « City of Stars » étant la Musique du film si l’on puis dire.

 

En conclusion, j’ai aimé ce film de tout mon cœur: ses images, ses chansons, ses personnages et son humour. La la land est délicieusement drôle, que ça soit du comique de situation ou de caractères, certains passages sont vraiment hilarants. En grand hommage à Hollywood, on nous offre également une quantité folle de référence à des Musical plus que culte tel que Singin’ in the rain et bien d’autres, dont voici une petite liste non exhaustive.

 

Sur ce, je vous souhaite de très bon films !

Tchao ! ♥

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s